La Droite Citoyenne La Droite Citoyenne

Communiqué


Exécutif wallon: la continuité sociale-démocrate

La Déclaration de Politique Régionale (DPR) du nouveau gouvernement MR/CdH s’inscrit dans la continuité des plus de 30 ans de gouvernance socialiste en Wallonie.

Cette déclaration n’est qu’une longue suite d’intentions que le parti socialiste aurait pu écrire…

Cette DPR est historiquement courte, floue et sans ambitions ; il n’y a aucune vision politique à moyen et à long terme. On ne retrouve par exemple aucun objectif quantifié au niveau économique ou au niveau du taux d’emploi.

N’est-ce pas la base du renouvellement politique que de se fixer des objectifs concrets de politique publique?

Elle n’indique aucun objectif de baisse des dépenses de fonctionnement. Aucun cadre budgétaire n’est indiqué: aucun chiffre sur la baisse des droits de donation et des droits de succession, aucun chiffre sur l’indispensable réforme fiscale …

Et on continue à dépenser plus que de réduire concrètement la dépense…

Ce nouveau gouvernement annonce s’engager sur le chemin de la bonne gouvernance. Mais les provinces seront toujours bien là en 2018. Il y aura toujours autant de mandataires après 2018, plus qu’en Flandre…

La DPR ne trompe personne en indiquant que la suppression des provinces arrivera « à terme », soit bien après les élections ; en réalité jamais pour Benoit Lutgen et Olivier Chastel.

Cela ressemble plus à une grande supercherie montée par des illusionnistes afin de tenir jusqu’aux prochaines élections.

Tout ça pour ça?

Rien ne sera sérieusement entrepris pour diminuer drastiquement la pléthore de mandats et de mandataires.

En Wallonie, 200 mandats vont disparaitre claironne t’on fièrement. Or, rien que dans la seule commune de Bruxelles-Ville, 326 mandats ont été supprimé via la création d’un simple cadastre, à la suite du scandale du Samusocial ; La suppression de 200 mandats sur toute la Wallonie serait donc révolutionnaire?

C’est ridicule, surtout quand on sait qu’un simple Conseil d’administration d’une intercommunale en représente souvent 30.

Les mesures de nouvelle gouvernance sont un jeu de dupes qui veulent impressionner le commun des mortels sans absolument rien changer au système de distribution des mandats après les élections de 2018.

Pour la DROITE CITOYENNE, il faut revoir en profondeur le fonctionnement de la Wallonie.

Réformer en profondeur la gouvernance c’est supprimer immédiatement les provinces et annuler les élections provinciales de 2018 ; et organiser le transfert des compétences vers les autres entités; c’est plafonner la taille des Conseils d’Administration à maximum 12 mandataires dans les intercommunales et tous les organismes parapublics et subsidiés par le contribuable; c’est réduire la taille du Collège communal à maximum 6 mandats par commune et à maximum 31 conseillers communaux ; c’est fusionner toutes les intercommunales des eaux en une seule ; c’est édicter la gratuité des mandats dérivés ; c’est réduire les 64 sociétés de logement en 5 entités ; etc etc

Réformer en profondeur la gouvernance de la Wallonie c’est revoir en profondeur la pression fiscale existante en la baissant drastiquement: suppression des droits de succession pour la famille proche (1er degré) avant 2019 et suppression des droits de donation pour les enfants afin de favoriser le pouvoir d’achat des jeunes. En ayant comme objectif à moyen terme d’abolir totalement les droits de succession et de donation, véritable impôt sur la fortune.

Tout peut être compensé par des économies structurelles sur le clientélisme, les rémunérations politiques, le personnel pléthorique, le fonctionnement aberrant et sur les aides à l’emploi qui ne sont que des pièges à l’emploi.

La DROITE CITOYENNE ne croit pas en ce gouvernement et ne lui accorde donc aucune confiance.

Le Bureau Politique