Share

La Droite Citoyenne reprend son nom d'origine LA DROITE La Droite –

Communiqué de presse

– Publié le 10 avril 2019 –

André-Pierre PUGET condamné à des indemnités judiciaires

Le 5 mars 2019, le député wallon André-Pierre PUGET a cité en référé le président du parti LA DROITE, Aldo-Michel MUNGO, devant le Tribunal de première instance de Bruxelles ; en vue de faire condamner ce dernier.

L’objet de la demande en justice étant de faire interdiction au parti d’encore diffuser le texte de la plainte du 23 octobre 2017 auprès du Procureur Général et dénonçant une prise illégale d’intérêt du député ainsi que les emplois fictifs du personnel mis à sa disposition par le Parlement de Wallonie. A-P PUGET exigeait en outre que le texte de cette plainte soit retirée du site internet www.ladroitecitoyenne.be

Accessoirement A-P PUGET demandait au Tribunal de faire interdiction aux dirigeants et membres du parti d’encore évoquer publiquement ces faits délictueux.
Une demande tendant à censurer et brider la liberté d’expression.

Le moment n’est évidemment pas innocent : A-P PUGET espère se faire réélire le 26 mai grâce à la notoriété d’Alain Destexhe qu’il a rejoint opportunément.
Difficile lorsque l’on est accusé de prise illégale d’intérêt et d’emplois fictifs (dossier traité par le Parquet de Namur).

Ce 8 avril, la présidente de la Chambre des Référés de Bruxelles à totalement débouté A-P PUGET de ses demandes extravagantes et l’a condamné à payer une indemnité de procédure qui équivaut à un tiers de son salaire mensuel.
(voir pièce jointe ci-dessous)

Condamnation-Puget-référé-avril-2019

Lettre-Procureur-Général

Dont acte

Le Bureau Politique

LA DROITE