La Droite Citoyenne - Osons imiter le personnel politique La Droite Citoyenne – Osons limiter le personnel politique

Personnel – Osons limiter le personnel politique

Bienvenue sur notre page dédiée à nos propositions électorales présentées sous forme de capsules. N’hésitez-pas à les partager grâce au petit onglet de partage. Convaincus? Devenez membre de notre parti et devenez peut-être un de nos prochains élus! 

Osons imiter le personnel politique

Personnel – Droite Citoyenne – Osons limiter le personnel politique – Il faut avoir le courage de réformer profondément le pays pour qu’il puisse continuer à exister. Il faut donc simplifier ses structures qui sont trop compliquées, trop coûteuses. Et enfin se poser la bonne question: est-il vraiment nécessaire pour diriger notre pays de devoir payer plus de 12.500 politiciens professionnels ?

Coût pour le portefeuille du contribuable !

Car ces politiciens pléthoriques ont un coût pour le portefeuille du contribuable que nous sommes tous. Finalement, les hommes politiques ne sont pas des gestionnaires, ils ne doivent pas être impliqués dans la gestion journalière des services publics. En conclusion, donc, il faut également arrêter de financer les intercommunales et asbl politisées. Parce que dans les intercommunales et les asbl parapubliques les mandats d’administrateurs exercés par des politiciens doivent l’être à titre gratuit. La Belgique compte plus de ministres que les Etats-Unis, plus de fonctionnaires que la moyenne européenne.

Cette pléthore est la conséquence des multiples niveaux de pouvoir.

En conclusion, donc, limitons les structures de l’Etat à la Commune, à la Région et au Fédéral. Et supprimons les Provinces et les Communautés et transférons leurs compétences aux Régions. Supprimons également le Sénat, ainsi que le parlement de la Communauté française et fusionnons les trois assemblées parlementaires bruxelloises en une seule limitée à 50 députés.

La DROITE CITOYENNE souhaite une diminution du nombre de ministres, de parlementaires. Et de plus tous les mandats publics avec une réduction sensible des salaires. Ainsi que l’interdiction réelle et totale du cumul des mandats. Pour terminer, le nombre de mandats consécutifs dans une même fonction doit être limité à deux : il faut mettre fin au carriérisme politique.

Il semble que le personnel politique en Belgique coûte au contribuable plus de 40 milliards d’euros chaque année, c’est trop, beaucoup trop. Il faut inverser les flux d’argent vers les citoyens et non plus vers les politiciens.

Un État digne de ce nom doit être au service des citoyens et non le contraire.

Retour à la page précédente