La Droite Citoyenne - Osons réformer le code de la nationalité La Droite Citoyenne – Osons réformer le code de la nationalité
Bienvenue sur notre page dédiée à nos propositions électorales présentées sous forme de capsules. N’hésitez-pas à les partager grâce au petit onglet de partage. Convaincus? Devenez membre de notre parti et devenez peut-être un de nos prochains élus!

Réformons le code de la double nationalité

Osons réformer le code de la nationalité – Existe-t-il un seul pays américain, africain ou asiatique qui distribue à tour de bras sa citoyenneté comme le fait la Belgique ? C’est pourquoi, être Belge, c’est adhérer à des lois, à des valeurs, à des règles de vie commune qu’il faut pouvoir défendre sans être tenu par une autre allégeance. Effectivement, les migrants devraient obligatoirement suivre un vrai parcours d’intégration. Et pour ceux qui le désirent avoir des conditions claires et définies pour l’accès à la nationalité. Celui-ci doit être le point final du processus d’intégration se concluant par un serment de fidélité et d’allégeance au drapeau, aux lois et valeurs du pays.

Une fois cette nationalité acquise, le citoyen est belge à part entière, pour autant qu’il ait abandonné sa nationalité d’origine si elle est extra-européenne. Car la nationalité belge ne peut être octroyée aux extra-européens qui refusent d’abandonner leur nationalité d’origine. En effet si les lois de leurs pays d’origine l’empêchent ils ne peuvent acquérir cette nationalité belge. Donc, il faut être intransigeant en la matière. De même, pour être élu, mandataire public ou fonctionnaire au service du pays il est indispensable de n’avoir qu’une seule fidélité. A vrai dire, celle-ci est due au drapeau belge et aux lois du peuple belge.

Osons réformer le code de la nationalité

La DROITE CITOYENNE veut réformer le code de la nationalité pour empêcher que le titulaire d’un passeport non-européen puisse accéder à un poste de parlementaire et de ministre sans renoncement à la nationalité d’origine.

Finalement, osons aussi l’arrêt de l’acquisition automatique de la nationalité belge qui s’hérite ou se mérite. L’acquisition de la nationalité doit échapper aux politiciens. C’est qu’en effet, elle doit être le fait d’une procédure devant les tribunaux compétents. Ceux-ci doivent vérifier que le postulant défend les valeurs de notre pays.

Retour à la page précédente